Jukebox-Investissement : pour bien choisir ses jukeboxes de collection parmi les plus grandes marques de jukebox.
JUKEBOXES
Wurlitzer & Rock-Ola
les futurs monstres sacrés du marché de l'Art
Accueil > Pièges, arnaques et tradition


PIEGES, ARNAQUES & TRADITION

Le marché du Jukebox de Collection se devrait d’être aussi présentable que les magazines traitant du sujet ou que les photos quadri compilées dans les brochures reportages ou tous les livres qui leur sont consacrés.

Malheureusement la réalité est tout autre et bien souvent on essayera de vous faire prendre des baudruches pour des "beauties" griffées par les marques Wurlitzer, Rock-Ola, Seeburg, Ami ou Mills.

Le Greedy, le piége à C.. et la Contrefaçon n’échappent donc pas au monde du Jukebox de Collection. Ce sont des composantes trés largement généralisées car elles agissent directement sur le résultat, la marge brute et le profit.

En amont, elles favorisent l’accès à un réservoir de jukeboxes souvent achetés en Amérique du Sud qui sont prêts à...l’exploit commercial en Europe.
En aval, elles gonflent le profit puisque ces "junk-boxes" achetés pour une simple poignée de Pésos seront ensuite vendus au prix fort du marché.

Cette pratique comptable ne s’arrête pas aux portes de l'hexagone et nous ne comptons plus les fashion-victims découvrant après coup l’état moyen ou même médiocre de leur magnifique jukebox Wurlizer ou exceptionnel Rock-Ola toujours obtenu bien entendu dans des conditions préférentielles dans des Salons, sur des Sites de ventes en ligne ou même dans des Echoppes patentées !

Jusqu’au début des années 90, à part quelques mauvaises surprises chez certains marchands peu scrupuleux, le marché du Jukebox de Collection était un marché assez sain, bon enfant et pavé de bonnes intentions... puisque l’abondance de l’offre et l’affordabilité des appareils, même les plus prestigieux, ne pesaient pas trop sur la qualité des jukeboxes Wurlitzer, Rock-ola et autres beauties produites par Seeburg, Ami, Filben ou Mills. En 1980 on pouvait acheter un Wurlitzer 2100 ou 2000 pour 6/ 8.000 F ( 1.000 € ) en 2012 c'est autour de 12.500 / 15.000 €

Aujourd’hui il est toujours possible de trouver de beaux jukeboxes d’origine. Mais, même si cela demande de la pratique, de l' expérience et quelques efforts, l’explication de la situation du marché est ailleurs.

Elle se trouve dans la croissance de la demande globale pour les jukeboxes de collection, l’explosion des prix du marché, la raréfaction d’appareils d’origine US, l’engouement pour les collector's US ( Harley, Lewis 501, Ray Ban, Perfecto, Luccheese …) et surtout, l’entrée sur le créneau d’une race de " nouveaux commerçants " attirés par les facilités de la profession.

Tout est une question de philosophie, d’éthique du métier et de règles de correction vis à vis du client car il ne s’agit pas d’une profession qui s’arrête au simple statut de commerçant ou d' auto-entrepreneur.

L’ Amateur ou le Collectionneur est donc SEUL face à un marchand honnête ou le plus souvent à un vendeur faisant mousser la beauté des plastics ( neufs ), la qualité du vernis ou même de la peinture ( masquant les défauts de la caisse ), la puissance de l’ampli ( couvrant les bruits de la mécanique ) et la complexité de la mécanique ( parfois incomplète ), le côté sympa ( appliqué à la bombe à paillettes )
...mais, lui, parfaitement silencieux sur l’originalité des composants, leur présence ou leur absence, la provenance ou même l’authenticité du jukebox !

Comme pour la fausse-monnaie des propriétaires de jukeboxes se retrouvent malgré eux collés avec une "pintade" de pauvre ( poor original condition ) ou de grande qualité ( mint restored condition ) c'est à dire tout neuf avec piéces de subsitut.

Pour cette raison il faut être très vigilant sur les jukeboxes in "Mint Restored Condition" que le croisent sur des salons professionnels ou boutiques d' objets 50's hétéroclites ( gadgets - statues - toys - trotinettes - néons et bigoudis ).
La plupart cachent bien souvent des appareils entièrement reconditionnés avec beaucoup de pièces neuves et surtout des absences notoires .

Comme le base-ball, ce "sport" réservé jusqu’à un passé récent au marché US est en train de se généraliser avec l’arrivée massive sur le nord de l’Europe de containers de Garbage en provenance d’une Amérique qui n’a pas de frontière commune avec le Canada et les Niagara Falls...voyez vers le sud disait Nino Ferrer .

La proximité de la Belgique, la Hollande et l’absence du "jet lag" sont des facteurs encourageants pour des petits déplacements d’approvisionnement rapides et juteux.

Lorsque nous passons derrière pour de menues révisions nous sommes effarés par la qualité des jukeboxes et les prix payés par leur propriétaire ( 2 fois le prix ??? )

Enchères et self control













  Accueil Qui sommes-nous Liens Contactez-nous  
Copyright 2003-2004 Arts & Prototype SARL Prototype SARL - SIRET 399 2883 8000013.
Tous droits de reproduction réservés.