Jukebox-Investissement : pour bien choisir ses jukeboxes de collection parmi les plus grandes marques de jukebox.
JUKEBOXES
Wurlitzer & Rock-Ola
les futurs monstres sacrés du marché de l'Art
Accueil > Pièges, arnaques et tradition > Enchères & self control


PIEGES, ARNAQUES & TRADITION

Enchères & self control

Il en va de même pour les jukeboxes présentés comme de "beaux objets" et toujours vendus tels quels et tels que décrits ou présentés dans les ventes aux enchères à Chicago - Paris - Lyon ou Marseille. A moins d’être un professionnel, ...buying at auctions is a serious risky business.

S’il est parfois possible de faire d’excellents achats dans les ventes aux enchères il n’est pas rare d’y voir des adjudications qui sont loin d’être des affaires ou super-affaire. Le risque est de se laisser emporter par la fièvre des enchères, par le métier de l'adjudicataire, l'ambiance de la salle et de surpayer le jukebox de ses rêves, parfois d’enchérir sur des appareils incomplets ou en mauvais état, assemblés avec des composants provenant d’autres modèles et ne correspondant pas toujours au millésime de l’objet convoité ou pire encore sans aucun intérêt esthétique ni même économique...surtout vrai pour les années 1950 / 1953.

Les jukeboxes y sont généralement vendus pour ce qu’ils sont annoncés :
- C’est à dire qu’ils s’éclairent, possèdent 24 ou 40 sélections et fonctionnent en 78 ou 45 trs parfois en 45 au lieu de 78 trs mais rarement avec des précisions sur les détails qui font toute la différence entre un beau jukebox Wurlitzer ou Rock-ola de collection et un jukebox d’apparat n’impressionnant qu’un curé de campagne ou votre voisin totalement néophyte en la matière.

L’acheteur étant censé avoir apprécié et bien connaître l’objet sur lequel il enchérit, il y a lieu de s’y repérer avant de lever le bras, la main ou le petit doigt. Avant, ne pas hésiter à ouvrir l’œil et le monstre rare et exceptionnel que vous avez toujours eu le droit de regarder mais rarement celui de toucher et encore moins d’explorer !
N’oubliez pas qu’un recours n’est possible que si le jukebox a été intentionnellement mal présenté... c’est en général mission impossible à prouver ou démontrer.

Nous avons vu des Ventes ou Auctions où des réplicas OMT 45 trs de 1989 de D. Wurlitzer vendus plus chers qu'un Wurlitzer USA 78 trs d' origine de 1946 sans que l' adjudicataire éclaire l' enchérisseur ou annonce l' erreur sur le produit.

Idem pour des Ventes Publiques où le soit-disant " Présentateur - Expert - Annonceur '" était le propriétaire des jukeboxes et matériels dont il était sensé faire la présentation neutre et objective !!!! Avec de telle situation nulle doute que vous pouvez y faire des affaires !

La seule solution et l’extrême difficulté pour un amateur réfléchi est d’acheter un jukebox dans son jus ou état d’origine, de lui faire subir un léger lifting, approprié à ses caractéristiques d’origine et de ne confier ces 2 délicates responsabilités qu’à un professionnel recommandable...Ils existent certes mais Good Luck !

Comment fait-on une pintade ?

Tous les jukeboxes sont faits d’une caisse recevant des éléments de décoration extérieurs-intérieurs, d’accessoires électromécanique, d’éléments de reproduction et d’amplification du son ( après 1930 ) et d’une mécanique qui assure la prise et la lecture du disque aprés introduction d'une piéce ou jeton dans un monnayeur.

La méthode la plus courante est celle de l’Hybridité.

Prenez une caisse en très mauvais état ( placage décollé, absent, rongé ; base vermoulue ; panels hors d’usage ), pilasters ou phénolics cassés ou manquants ; mécanique grippée, de préférence incomplète et vous avez acquit dans de trés bonnes conditions une très bonne base pour accéder à la position flatteuse et au statut envié de...marchand de jukebox de collection en sous-sol.

Ensuite :
- Appliquez généreusement au pinceau ou pistolet un verni polyuréthanne teinté
...! - Beaucoup mieux collez du Venilya tout azimuth et achetez une bombe à paillettes
- Faites sabler, polir ou chromer toutes les parties décoratives métalliques,
- Remplacez les absences flagrantes par des pièces de substitution,
- Refaites la tapisserie et les rideaux avec des fournitures de bazar,
- Faites microbiller et zinguer la mécanique et tous les capots,
- Refaites l’alimentation électrique avec fils et prises en plastic façon abat-jour,
- Shuntez certains éléments électromécaniques manquants.

Et voilà, vous obtenez à moindre coût un jukebox "in mint restored condition". Pour votre client, il sera plus beau, plus brillant et plus vrai qu’un jukebox original présentant quelques petits défauts d’usage. C'est un sport effectué dans des garages, des sous-sols de certains marchands de jukebox à la sauvette et même chez certains professionnels trés motivés par la profession.

Pour vous, vous aurez un jukebox de Mickey et pour le vendeur une marge flatteuse et trés suffisante pour réinvestir dans 2 nouvelles épaves. La boucle étant ainsi bouclée c'est ce qu'on appelle de la cavalerie mécanique sans fin. Fort heureu-sement le ménage commence à être fait mais il y a toujours de nouveaux arrivants.

Farces & Attrapes













  Accueil Qui sommes-nous Liens Contactez-nous  
Copyright 2003-2004 Arts & Prototype SARL Prototype SARL - SIRET 399 2883 8000013.
Tous droits de reproduction réservés.